chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto Les puces : un véritable fléau !

Les puces sont des parasites très fréquents, aussi bien chez le chien que chez le chat. Leurs piqûres sont douloureuses et désagréables pour votre compagnon à 4 pattes. Elles se reproduisent à très grande vitesse. Apprendre à les combattre est indispensable !


Puce photographiée au microscope

Qu'est ce qu'une puce ?

 

La puce est un insecte sans ailes.  C'est essentiellement Ctenocephalides felis que l'on trouve chez le chat et le chien. Le corps de la puce est aplati ce qui lui permet de se faufiler aisément entre les poils des chiens et des chats. Elle se déplace également par des bonds considérables grâce à ses membres postérieurs très développés.

 

Les puces adultes vivent cachées dans le pelage de nos compagnons et se nourrissent de leur sang. Après avoir digéré le sang, les puces laissent de petites crottes noirâtres en forme de virgule dans le pelage. L'observation de ces grains noirs est caractéristique de la présence de puces sur votre animal.


Où mon animal peut-il attraper des puces ? 

 

Il suffit qu’en se promenant à l’extérieur, votre animal ait ramené une seule puce à la maison, pour que celle-ci ponde à l’intérieur et provoque une véritable infestation de l’habitat et de l’animal. Vous pouvez même en ramener en appartement avec les semelles de vos chaussures. Les chats sont souvent porteurs sans se gratter. Les animaux sauvages sont également très souvent vecteurs de puces et en particulier les hérissons.


Pourquoi lutter contre les puces ?

 
  • La puce prélève le sang de l'animal et donc l'affaiblit. Chez de très jeunes animaux, l'infestation peut provoquer une anémie sévère, voire mortelle.
  • La piqûre de puce est irritante, elle perturbe la vie de l'animal qui va se gratter, se secouer. Elle peut même, en cas d'infestation importante, perturber la vie des propriétaires d'animaux. Attention, les chats sont souvent porteurs sans se gratter ! 
  • La piqûre de puce peut provoquer des DAPP (Dermite par Allergie aux Piqûres de Puces). C'est la salive de puce qui peut provoquer ces réactions allergiques chez les animaux.
  • La puce peut transmettre le ténia. L'animal se contamine simplement en ingérant une puce parasitée. Il est alors possible d'observer dans les selles de l'animal, des anneaux de ténia ayant la forme de "grains de riz".

Le cycle de vie de la puce

 

Les puces adultes, telles que nous les connaissons, ne représentent que 10 % de la population totale des puces. Les 90 % restant sont disséminés dans l'environnement sous forme d'œufs ou de larves.

36 à 48 heures après avoir prélevé du sang sur l'animal, la puce femelle commence à pondre. Une seule femelle pond tout au long de sa vie une moyenne de 200 œufs.  Les oeufs tombent avec les poils de l'animal et se retrouvent  partout où il va.                                         

L'œuf éclot au bout de 1 à 10 jours pour donner une larve. Cette larve fuit la lumière et la sécheresse, en s'enfonçant dans l'épaisseur des moquettes, sous les meubles et plinthes ou dans les fentes de parquet.

Après différentes mues, la larve se transforme en puce adulte et attend le moment voulu pour l'éclosion définitive. La puce peut percevoir la présence d'un animal, éclore et se fixer sur la peau pour prélever le sang.

Dans des conditions favorables (chaleur + humidité), le cycle entier peut durer 3 semaines environ. Dans de mauvaises conditions (absence d'hôte, basses températures...), le cycle peut durer jusqu'à 6 mois.

Dans les habitations chauffées, le cycle s'effectue tout au long de l'année. 10 puces adultes peuvent donner naissance à 200 000 descendants en 1 mois ! 


Comment lutter contre les puces ?

 

Mieux vaut prévenir qu'avoir à se débarrasser des puces ! En protégeant régulièrement votre animal, vous éviterez tous les désagréments de l'infestation.


Il existe un grand nombre de produits antiparasitaires présentés sous des formes très différentes. Seul un petit nombre est réellement efficace pour lutter contre les puces.

 

• Peu efficaces :

Les poudres : l’antiparasitaire est dilué avec du talc. Lors de l’application, le produit pénètre rarement jusqu’à la peau et le talc glisse le long du pelage.

Les aérosols : Ils tuent très rapidement les puces présentes sur l’animal au moment de l’application, mais ont l’inconvénient d’être éliminés par l’eau.

Les shampooings : Ils peuvent avoir de l’intérêt comme « traitement d’attaque » des infestations massives, mais lorsque l’on rince le chien après son shampooing, la majeure partie du produit antipuces part avec l’eau de rinçage.

 

• Efficaces :

Les colliers : Ils ont l’avantage de durer plusieurs mois, mais beaucoup agissent surtout autour du cou, alors que les puces sont le plus souvent localisées entre les cuisses ou autour de la queue. Nous disposons toutefois d'une nouvelle génération de colliers beaucoup plus efficaces. 

Les sprays : Ils déposent sur le poil un film protecteur de produit antiparasitaire qui intoxique les puces par simple contact dans les minutes qui suivent leur arrivée sur le chien. S’opposant à la piqûre, ce type de traitement est particulièrement conseillé pour les animaux allergiques. Active pendant environ 1 mois et résistante à l’eau l’application est invisible sur l’animal. Elle peut être, en revanche, difficile de mise en oeuvre sur les animaux récalcitrants, en particuliers les chats, ou sur ceux à poil long.

Les pipettes : Il suffit de déposer leur contenu sur la nuque de l'animal. Le produit se répartit tout seul sur l’ensemble du corps en une journée environ. Elles possèdent toutes les qualités des pulvérisateurs avec la facilité d’application en plus, mais s’avèrent par fois un peu moins puissantes en cas d’infestation massive.

Les comprimés : Les nouveaux anti-puces en comprimés dont le vétérinaire dispose sont d'une efficacité redoutable. Très pratiques d’emploi ces produits n’agissent toutefois que lorsque la puce pique. Celle-ci est alors intoxiquée et tuée. Utilisés seuls ils ne sont d’aucun secours pour les chiens souffrant d’une allergie à la piqûre de puce car ils ne les empêchent pas d’être piqués.

 

Il est très important de respecter le délai d'action du produit choisi car seule une protection tout au long de l'année assurera un véritable bouclier anti-puces à votre compagnon.

 

Si plusieurs animaux vivent dans votre foyer, il est impératif de tous les traiter ! 


En cas d'infestation...

 

Il est recommandé d’associer un traitement de l’environnement (habitat) au traitement de l’animal afin d’être sûr d'éliminer toutes les puces.

 

Si vous détectez des puces sur votre animal, ou si vous vous faites piquer (piqûres très prurigineuses dans le bas des jambes le plus souvent) commencez par traiter tous vos  animaux avec un produit adapté. Le traitement choisi doit répondre à plusieurs critères : le type d'animal et son âge, la durée d'action du produit, la facilité d'utilisation et la résistance aux bains et aux shampooings.

 

Il est important de traiter également l'environnement pour avoir des résultats satisfaisants. Commencez par passer l'aspirateur dans toute la maison et par laver à 60° tous les  linges, tissus, avec lesquels vos animaux ont été en contact. Puis traitez la maison, les tapis... à l'aide d'aérosols ou de fumigènes, sans oublier la voiture ! 

 

Enfin, il ne faut pas oublier de traiter l'animal parasité contre le ténia - transmis par les puces - avec un produit adapté.


La prévention reste le meilleur moyen de lutte contre les puces. Il ne faut pas attendre de trouver des puces sur l’animal, car c’est alors trop tard et l’on met parfois longtemps avant de s’en débarrasser. Demandez-nous conseil afin qu'on vous indique le protocole de prévention le mieux adapté à votre animal et à son mode de vie. 


Voir les autres fiches conseils