chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto L’épilepsie du chien

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

 

L’épilepsie essentielle se définit comme l’apparition régulière de crises de convulsions, sans qu’aucune cause précise puisse être identifiée, ni aucun autre symptôme entre les crises.

 

Il faut la distinguer d’autres maladies pouvant provoquer des convulsions, comme certaines maladies du cerveau, du foie ou certains empoisonnements, mais les convulsions s’accompagnent alors d’autres symptômes ou ne sont pas aussi répétitives et régulières.

 

Les premières crises d’épilepsie apparaissent généralement chez le jeune chien, après 4 mois et avant l’âge de 3 ans, plus rarement jusqu’à 5 ou 6 ans. Ces premières crises, parfois plus discrètes, peuvent passer inaperçues

Sans traitement, les crises se déclenchent régulièrement ensuite, toute la vie du chien, et ont tendance à s’aggraver.

 

Certaines races sont plus prédisposées à l’épilepsie. C’est le cas des Bergers belges, du Berger allemand, du Beagle, du Caniche, des Setter, du Colley…

 

 

Comment reconnaître une crise d’épilepsie ?

 

Une crise d’épilepsie peut se manifester de différentes manières selon l’animal. Elle apparaît toujours soudainement. Pour un même chien, les crises ont généralement toujours le même aspect.

 

Les symptômes qui peuvent être observés sont les suivants :

-          Vomissements, forte salivation,

-          Tremblements,

-          Chute sur le côté,

-          Mouvements désordonnés des pattes, pédalage dans le vide,

-          Perte d’urine et défécation,

-          Perte de conscience temporaire.

 

Les crises peuvent donc être très impressionnantes et désagréables. Généralement, quelques secondes après la crise, le chien retrouve son état normal, comme s’il ne s’était rien produit.

 

 

Comment s’effectue le diagnostic de l’épilepsie ?

 

Observer une crise de convulsions ne suffit jamais à diagnostiquer une épilepsie ! C’est la répétition de crises, sans autres symptômes ni cause identifiable qui permet de confirmer ce diagnostic particulier.

 

Il est donc très important de bien faire examiner votre chien par un vétérinaire en cas de convulsions. En effet, l’épilepsie est une maladie sérieuse, mais la plupart des autres causes de convulsions est également très grave et met quelquefois la vie de votre chien en danger immédiat.

 

Il faut toutes bien les écarter avant de prononcer un diagnostic d’épilepsie.

 

 

Quel est le traitement de l’épilepsie ?

 

L’épilepsie peut se traiter par l’administration quotidienne d’un médicament de la famille des barbituriques, qui permet d’espacer les crises, plus rarement de les faire disparaître.

 

Néanmoins, il n’est pas toujours nécessaire de mettre un tel traitement en place. Si les crises sont encore espacées et supportables (une par mois, par exemple), il est généralement préférable de na pas traiter. De même, ce traitement n’est jamais mis en place dès après la première crise.

 

En effet, les barbituriques sont des médicaments forts, qui entraînent d’importants effets secondaires : modifications de l’humeur, fatigue, etc.

 

C’est la raison pour laquelle, en fonction de la situation, il peut vous être proposé de ne plutôt pas traiter et d’attendre pour observer l’évolution de la maladie. Si les crises se rapprochent un traitement pourra alors être déclenché.

 

Une fois engagé, le traitement de l’épilepsie est un traitement à vie, qui doit être surveillé par un dosage régulier des barbituriques dans le sang (prise de sang par le vétérinaire), afin d’aboutir toujours au juste équilibre entre l’espacement des crises et les effets secondaires du traitement.


Voir les autres fiches conseils