chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto Les diarrhées du cheval adulte

Photo chevalannonce.com

I/ Prévention

Eviter les aliments contaminés par des moisissures grâce à un bon stockage

Contrôler la qualité de l’eau d’abreuvement

Eviter les changements alimentaires brutaux (faire une transition sur plusieurs jours)

Maintenir un apport de fibres alimentaires

Vermifuger régulièrement suivant les conseils vétérinaires pour lutter efficacement contre l’ensemble des parasitoses intestinales (Cf. fiche Vermifugation)

Eviter les situations de stress aigu

 

II/ Identification de la maladie

Ramollissement des crottins avec plus ou moins d’intensité, crottins non moulés, bouseux ou liquidiens

Cheval calme ou coliquant avec des traces de fèces sur l’arrière main

 

III/ Traitement

1)     Ramollissement des crottins sans température ou signe de colique

Apport de probiotiques

Contrôle de la qualité et quantité des aliments, diminution de la durée de pâturage en période de pousse intense, diminution du concentré

Administration buccale de pansement intestinaux : smectite ou/et charbon végétal inactivé

 

2)     Diarrhées liquides +/- hyperthermie +/- signes de coliques : Appel du vétérinaire

Estimer l’intensité de la diarrhée : de ramollissement des crottins à diarrhée profuse

Isoler le sujet diarrhéique et prendre des mesures de désinfection à la sortie du box : nettoyage des mains et des chaussures

Prise de la température

Evaluation de la persistance du pli de peau à l’épaule (signe de déshydratation)

Arrêt des aliments concentrés (granulés ou assimilés), laisser de l’eau à disposition

 

IV/ Urgence : Appel immédiat du vétérinaire

Muqueuse gingivale congestionnée rouge ou violette

Déshydratation

Abattement ou colique

Diarrhée persistante ou récidivante

 

V/ Evaluation de l’efficacité du traitement

Amélioration de la consistance des crottins dans les 24 heures sinon Appel du vétérinaire 


Voir les autres fiches conseils