chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto Les boiteries légères chez le cheval

I/ Prévention 

Maréchalerie régulière, ferrure adaptée

Travailler sur un sol souple et régulier

Réaliser un échauffement sans contrainte, en suspension, dans le confort

Adéquation entre l’intensité du travail et le niveau de préparation

Protéger les membres lors de risque de choc

 

II/ Identification d’une boiterie 

-          Boiterie antérieure : la tête descend du côté opposé au membre boiteux

-          Boiterie postérieure : la hanche descend du côté opposé au membre boiteux

-          Déformation chaude, douloureuse à la palpation

 

III/ En cas de boiterie, en attendant le vétérinaire

Lors de boiterie très aiguë, éviter de déplacer le cheval, si possible le garder au box

Lors de boiterie modérée, marcher le cheval au pas en main ou monté

Lors de boiterie légère, conserver un niveau d’activité permettant le diagnostic

Dans tous les cas, diminuer la ration et vérifier la température

 

IV/ Urgences, Appeler rapidement votre vétérinaire

Boiterie sévère ou très sévère

Signes locaux très intenses

Augmentation de la température

Plaie associée à une boiterie

 

 


Voir les autres fiches conseils