chezmonveto
Imprimer En savoir plus
chezmonveto

picto Bonnes pratiques autour du sevrage

Qu’est-ce que le sevrage ?

Le sevrage est défini comme l’arrêt brutal des rapports du poulain avec la mère et son changement d’alimentation avec le passage du lait maternel à une alimentation solide.

Le lait maternel n’est en effet plus suffisant pour couvrir les besoins d’un poulain dont la croissance osseuse et musculaire atteint son apogée.

C’est une période particulièrement stressante pour le jeune poulain.

 

Quand doit-il avoir lieu ?

A l’état naturel, le sevrage survient en général quand le poulain a un an, ce qui correspond à la naissance du prochain poulain.

Le sevrage artificiel, imposé par l’Homme, est plus précoce et également moins étalé dans le temps. Il est conduit généralement entre l’âge de 4 et 7 mois.

 

Comment se prépare le sevrage ?

Le sevrage, même s’il est brutal, se prépare plusieurs mois à l’avance. Dès 2 mois, le poulain doit commencer à consommer des aliments solides. Il est notamment utile d’introduire progressivement des aliments concentrés.

Au moment du sevrage, le jeune équidé doit être en bonne santé afin de ne pas surexposer le stress du sevrage à celui causé par une maladie.

Enfin, le poulain doit déjà être en confiance avec l’Homme et donc avoir été manipulé régulièrement.

 

 Y a-t-il plusieurs techniques de sevrage ?

Il y a en effet différentes méthodes pour sevrer un poulain.

La plus courante consiste à laisser les poulains et les mères ensemble au pré puis, progressivement, à retirer les mères une par une pour finir par ne laisser que les poulains ensemble.

Une autre méthode consiste à séparer le poulain de sa mère et à mettre deux poulains sevrés dans un même box.

Il est également possible de placer le poulain et sa mère dans deux box conjoints séparés par un grillage de façon que le poulain continue à voir et à sentir sa mère mais ne puisse plus la têter.

 

Quels sont les points à surveiller lors du sevrage ?

L’alimentation du poulain autour du sevrage est un point clé. La complémentation est très souvent nécessaire (en minéraux, acides aminés essentiels…).

Une bonne alimentation autour du sevrage permet de réduire l’incidence des affections ostéo-articulaires du jeune.

 

Comment mettre à profit le sevrage ?

Le sevrage peut être mis à profit sur un plan comportemental en choisissant cette période pour développer avec le poulain, qui est alors particulièrement sensible et réceptif, une relation privilégiée.

Les manipulations autour du sevrage doivent donc être particulièrement soignées et toujours douces et non traumatisantes.

 

Quelles sont les erreurs à éviter autour du sevrage ?

Il faut éviter de sevrer un poulain de manière isolée ou sans congénères car les conséquences comportementales pourraient alors être importantes.

Il ne faut pas non plus se contenter de mettre le poulain sevré à l’herbe, sans autre source alimentaire, surtout s’il s’agit d’un poulain de sport.

Enfin, il ne faut pas négliger la mère à cette période qui est également traumatisante pour elle. Il faut réduire voire arrêter totalement les aliments concentrés pour couper le lait et mettre la jument à la diète (foin et eau) pendant 2 à 3 jours. Il faut compter une quinzaine de jours pour un tarissement complet.


Voir les autres fiches conseils