chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto La malpropreté chez le chat

La malpropreté peut avoir une multitude de causes très diverses. Il convient de distinguer les origines organiques, comme l’incontinence, les cystites ou les problèmes locomoteurs, des troubles comportementaux comme le marquage urinaire.


A quoi reconnaît-on le marquage urinaire ?

 

Le chat reste debout, la queue relevée à la verticale, ses membres sont raides et il pétrit le sol.

La quantité d’urine est réduite (on parle de "spots").

Les surfaces marquées sont le plus souvent verticales ou spécifiques (objet appartenant à une personne en particulier).


A quoi sert-il ?

 

Le marquage urinaire fait partie de la communication territoriale du chat. Il donne des informations sur le chat émetteur mais n’a pas vocation à repousser les intrus.

Il se manifeste quand le chat ressent un stress et a besoin de se sentir en sécurité. Avoir ses propres  marques autour de lui le réconforte.


La stérilisation est-elle efficace ?

 

La stérilisation résout 90% des situations de marquage urinaire chez le mâle et 95% chez la femelle. Toutefois, il existe des chats stérilisés qui présentent ce problème.


Quelles sont les autres solutions pour y remédier ?

 

L’important est d’identifier ce que votre chat considère comme une menace et de supprimer ce facteur déclenchant.

Il faut bannir la punition, elle ne fait que renforcer son stress.

 

Sa litière doit être rendue attractive par :

  • sa propreté : un nettoyage quotidien s’impose,
  • son absence d’odeur forte : les litières parfumées sont un facteur reconnu de malpropreté,
  • sa consistance : les chats adultes apprécient la finesse du sable, il faut trouver à quel bac et à quel litière va la préférence de votre chat,
  • son calme : votre chat ne doit pas être dérangé lorsqu’il fait ses besoins,

Changer subitement le type de litière peut perturber votre chat

 

L’idéal est de pouvoir l’empêcher d’accéder à l’endroit souillé. On peut enlever l’odeur à l’eau gazeuse puis au vinaigre d’alcool blanc dilué.

 

La phéromonothérapie (utilisation de phéromones disponibles chez votre vétérinaire) peut inhiber le marquage. Elle facilite la restructuration territoriale et apaise votre chat.


Quel est le pronostic de réussite ?

 

Une prise en charge précoce est nécessaire, car le taux d’échecs ou de récidives est important.

Après un an, les chances d’amélioration tombent à 52%.

 

Il ne faut donc pas tarder à consulter si malgré ces quelques conseils votre chat reste malpropre.


Voir les autres fiches conseils