chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto Le fibrosarcome du chat

Le fibrosarcome est la tumeur cutanée la plus fréquente chez le chat. Plus tôt le diagnostic est posé, plus tôt le traitement est mis en place et meilleures sont les chances de guérison.


Comment s'effectuent le dépistage et le diagnostic ?

 

La découverte d’une petite masse dure (une petite "boule") qui roule sous la peau, en particulier si elle est située entre les épaules de votre chat ou sur les flancs, doit immédiatement vous alerter. L’évolution est très variable mais certains fibrosarcomes peuvent évoluer très vite. C’est pourquoi une visite chez votre vétérinaire s’impose.

Le diagnostic définitif ne sera posé qu’après une analyse histopathologique. Pour cela, votre vétérinaire doit faire un prélèvement de tissu, soit par biopsie, soit le plus souvent en enlevant nodule sous anesthésie générale, et l’envoyer à un laboratoire spécialisé.


Quel sont les traitements possibles ?

 

Le fibrosarcome est une tumeur qui métastase peu et tardivement. Toutefois, il est très agressif localement et les récidives sont très fréquentes. C’est pourquoi le traitement doit être précoce et agressif.

 

Lors de la chirurgie, le vétérinaire retire la masse dure mais aussi une large marge de tissu autour car les cellules cancéreuses ne sont pas visibles et peuvent être disséminées en périphérie de la lésion. L’analyse indique ensuite la nature histologique du tissu  (cellules normales ou modifiées). Cela permet de donner un pronostic qui, en raison du fort taux de récidives, reste réservé.

 

En fonction des résultats, un traitement par radiothérapie peut vous être proposé. Cela consiste à placer un fil d’iridium radioactif dans la zone cicatricielle pendant quelques jours. Les effets secondaires se limitent à une sorte de coup de soleil et une décoloration des poils. Ce traitement, assez coûteux, ne peut être réalisé que dans quelques centres spécialisés en France auxquels  votre vétérinaire pourra le cas échéant vous adresser. Votre chat devra y rester hospitalisé le temps du traitement à cause de la radioactivité dégagée par l’iridium.


Comment se déroule le suivi après le traitement ?

 

Le pronostic est intimement lié à la taille de la tumeur : Il est bien plus facile d’intervenir largement (ce qui est le premier facteur de guérison) sur un nodule de 5 mm que sur une tumeur de plusieurs centimètres.  Les récidives sont fréquentes mais dépendent beaucoup du stade auquel la tumeur a été retirée. En général, elles ont lieu dans les trois mois qui suivent la chirurgie. Il faut donc surveiller l’apparition de masse au même endroit que la lésion initiale et consulter votre vétérinaire en cas de doute.


Existe-t-il des causes prédisposantes ?

 

Il semblerait que certains chats soient génétiquement prédisposés à une fragilité cutanée. Chez ces chats, tout traumatisme (morsures, injections répétées) de la peau favoriserait alors le développement d’un fibrosarcome.


Voir les autres fiches conseils