chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto Les ulcères cornéens

Les ulcères de la cornée sont très fréquents. Ils peuvent entraîner rapidement la perte des yeux s'ils ne sont pas soignés à temps !

ll est nécessaire de détecter les signes précoces de souffrance oculaire, oeil fermé, écoulement  ou alors des anomalies de comportement telles que le chien qui se frotte l'oeil avec sa patte. Ils peuvent être la manifestation d'une douleur oculaire, et être la conséquence d'un ulcère de la cornée. Dans ce cas, il donc faut immédiatement les amener à la clinique vétérinaire. Il s'agit véritablement d'urgences !


  • Paupière très irritée, le chien se
  • Il est arrivé l'oeil fermé.
  • Le
  • Regardez ce qui a été retiré de l'oeil !!!

Qu’est ce qu’un ulcère de cornée ?

C’est une perte de substance allant de la simple égratignure jusqu’au profond cratère sur la cornée, c'est-à-dire le « pare-brise » de l’œil, structure transparente protégée par les paupières et humidifiée en permanence par une fine couche de larme : le film lacrymal . 

 

Comment survient un ulcère ?

Le plus souvent après une atteinte  traumatique : corps étranger dans l’œil tel un épillet ou un gravillon, ou une griffure que l’animal s’inflige (en se frottant ou lors d’une bagarre avec un autre animal)

Certaines races à face courte dites brachycephales telles le pékinois ou le bouledogue français sont particulièrement exposées aux traumatismes et présentent parfois des anomalies anatomiques qui occasionnent le frottement de poils ou de cils anormaux sur la cornée.

 

Un ulcère peut aussi être d’origine virale : c’est le cas des ulcères du chat à Herpes virus, l’un des acteurs d’une redoutable maladie respiratoire du chat : le coryza contre laquelle il existe heureusement une vaccination préventive.

 

Enfin certaines races telles le boxer peuvent présenter des anomalies de la cornée qui retardent la cicatrisation d’un ulcère même bénin.


  • Test à la fluoresceine sur un oeil de lapin ulcéré.
  • Ulcère à collagénase dans l'oeil droit.

Que va faire le vétérinaire ?

  • Examiner l’œil à la faveur d’une anesthésie locale (collyre), parfois d’une sédation (anesthésie générale légère).
  • Confirmer le diagnostic d’ulcère par l’instillation de fluorescéine : un produit jaune vert qui se fixe sélectivement sur les zones atteintes de la cornée et permet de les identifier facilement.
  • Eliminer les autres causes graves d’œil « rouge » : le glaucome (augmentation de pression dans l'oeil), l'uvéite (inflammation intérieure de l’œil).
  • Retirer le corps étranger et identifier la cause de l’ulcère.
  • Prélever un échantillon si besoin, pour identifier le microbe responsable et les antibiotiques efficaces.

 

Comment reconnaître un ulcère ?

L’animal a mal et ferme fortement les paupières (blépharospasme). L’œil « coule » et laisser échapper des larmes en abondance ("épiphora") et même des sécrétions épaisses muqueuses qui vont s’accumuler au coin de l’œil.

Lorsqu’on arrive a entrouvrir les paupières les conjonctives apparaîssent rouges et on peut distinguer l’ulcère comme une altération de la surface de la cornée qui apparaît normalement bien lisse et brillante.

Comme dans toute atteinte oculaire il convient de consulter rapidement un vétérinaire.

 

En effet , des complications infectieuses peuvent survenir rapidement. Les microbes vont secréter des enzymes capables de faire littéralement fondre la cornée en quelques heures pour aboutir à une perforation, très douloureuse et évoluant souvent vers la cécité. Ce sont les dangereux ulcères à collagénase. La cornée forme alors des bulles de pus. C'est l'urgence absolue avant que toute la cornée ne fonde.


Quel est le traitement de l'ulcère ?

Vous aurez a instiller dans l’œil plusieurs fois par jour plusieurs collyres ou pommade : en général on associe un traitement antibiotique + un traitement anticollagenases (contre ces fameuses enzymes si redoutables) + un traitement contre la douleur. 

La capacité d’un œil étant limité environ a une goutte, on vous demandera d’attendre 10 minutes entre deux gouttes.

Il faut tenir la tête du chien le nez en l’air et laisser tomber une goutte dans l’œil sans que le flacon ne touche l’œil. Une astuce consiste a distribuer une friandise à chaque instillation pour motiver votre compagnon a suivre son traitement.

Il arrive que l’instillation soit suivi d’une forte salivation car le produit parfois amer va être évacué de l’œil vers le nez et la gorge par les larmes.


  • Greffe de conjonctiv chez un chat.
  • Un autre exemple...

Un traitement chirurgical peut-il être nécessaire ?

La chirurgie se révèle indispensable lorsque le traitement médical ne suffit pas ou lorsque la perte de substance est trop importante et que l’œil risque de se perforer.

Pour parler simplement face a un "trou", le vétérinaire va fixer une "rustine" !

Ce sera une greffe de cornée prélevée sur l’animal ou sur un donneur, un lambeau de conjonctive (tissu rose qui entoure le globe oculaire), ou un morceau de collagène (substance biologique neutre).

Sous microscope opératoire grossissant 10 à 20 fois le greffon sera fixé a la cornée avec des fils de suture  4 fois plus fins qu’un cheveux.

 

Pour favoriser la cicatrisation on pratique un recouvrement temporaire avec la 3e paupière, qui est maintenue rabattue sur l'oeil pendant quelques temps (par un point) pour le protéger complètement de manière naturelle.

L'animal porte une collerette pour éviter qu’il ne se gratte ou frotte l’œil opéré.

 

L’issue heureuse du traitement sera la cicatrisation, qui laisse souvent une cicatrice plus ou moins opaque mais c'est un moindre mal !!!


Sachez détecter les signes d'alerte : paupière fermée, larmoiement et amenez vite votre animal à la clinique ! Vous soulagerez votre compagnon et peut être lui éviterez-vous de devoir subir un traitement chirurgical de l'ulcère !


Voir les autres fiches conseils