chezmonveto
Imprimer En savoir plus
chezmonveto

picto Les chevaux miniatures

Souvent confondus avec des poneys, les chevaux miniatures sont des équidés à part entière qui diffèrent des chevaux par la taille mais pas seulement. Il existe plusieurs races de chevaux miniatures, chacune possédant son propre stud-book.

 

Qu’est-ce qu’un cheval miniature ?

Le cheval miniature provient du croisement naturel des chevaux les plus petits après une sélection rigoureuse sur des critères de taille, d’allure, de maintien.

Il existe trois races toutes issues du croisement de poney Shetland avec des chevaux plus légers :

- Falabellas : originaires d’Amérique du Sud ; ils descendent des andalous, ils ont été sélectionnés en fonction de leur rusticité pour survivre dans la pampa.

- Chevaux miniatures anglais ou toy horse : issus du croisement des poneys shetland avec les chevaux de mines hollandais

- Chevaux miniatures américains : les deux précédentes races ont été importées aux Etats Unis à la fin du 19e siècle et ont donné ce cheval qui est aujourd’hui le principal représentant des chevaux miniatures car toutes les origines ont tendance à se mêler aujourd’hui.

 

Quand ont-ils été reconnus ?

La reconnaissance officielle des chevaux miniatures américains a eu lieu en 2011.

La France a ensuite reconnu officiellement leur stud-book le 2 juillet 2014.

Le standard actuel du cheval miniature a été défini il y a 30 ans dans le stud book de l’American miniature horse association (AMHA).

Il existe en France un stud-book du cheval miniature français.

 

Quelle est la morphologie du cheval miniature ?

Le cheval miniature a une morphologie de cheval et non de poney.

Il est en effet la réduction parfaite et la plus petite possible d’un cheval de grande taille de type léger, quel qu’en soit le type, pourvu d’une parfaite conformation.

La plus petite taille est recherchée mais jamais au détriment du modèle.

La taille doit être de moins de 89,5 cm au garrot à l’âge de 5 ans.

Il peut être inséré dans un carré plutôt qu’un rectangle.

Ses antérieurs (distance coude-sol) sont un peu plus longs que le passage de sangle (distance coude-garrot). Sa tête est plus courte que la longueur de l’encolure.

Les types légers sont à privilégier.

Toutes les robes et particularités (mélange de poils, panachures, adjonctions) ainsi que toutes les couleurs d’yeux sont acceptées.

Le crin doit être fin.

 

 Le cheval miniature est-il fragile ?

Le cheval miniature a la réputation d’être plutôt robuste. Néanmoins, sa petite taille et sa conformation le prédisposent à des problèmes particuliers : troubles de la reproduction (avortements et dystocies), nanisme, anomalies de croissance, anomalies des voies respiratoires supérieures, troubles dentaires.

 

Comment utiliser un cheval miniature ?

Ils sont avant tout prisés pour la compagnie grâce à l’aspect pratique de leur petite taille et à leur caractère réputé enjoué et équilibré.

Il faut toutefois veiller à les traiter comme des chevaux en les faisant vivre à l’extérieur et en les rentrant au box le soir, en les alimentant avec une ration équilibrée à base de fourrage, en leur faisant faire de l’exercice qui est indispensable à leur bien-être et à leur santé et en leur réservant les mêmes soins de base que pour un cheval (dentisterie, maréchalerie, vaccination, vermifugation…).

 


Voir les autres fiches conseils